L’autre jour,

une amie me racontait qu’elle avait passé son repas de Noël du boulot dans un bar dans lequel de jeunes employées femmes en tenues léopardées dansaient sur les tables. On s’est dit putain quand même quoi, de nos jours, sexisme de merde, y a encore des progrès à faire. Le pire on se disait (je sais, c’est pas vraiment le pire), c’est que pour les filles qui aiment les garçons, les slips en cuir qui se frottent contre des enceintes de bar ça marche pas, rien, pas un papillon dans le kiki. Parce que ces garçons, eux aussi, ils sont là pour les hommes. Société de machos, tout à fait. Du coup on a essayé d’imaginer ce que ça donnerait, une attraction sexuelle de bar pour les filles. Des filles de base à l’instinct primaire einh, on cherche un équivalent aux danseuses de bar, pas à rencontrer l’amour. Nous avons donc établi une liste d’idées pour propriétaires de bars innovants et amis de la femme hétérosexuelle. La voici :

1. Des hommes qui creusent un trou. Avec des grosses pelles, si possible torses nus. (Le mieux ce serait qu’ils enlèvent leurs hauts de manière à la fois négligée et vive quand ça devient vraiment fatiguant). Il faudrait bien sûr faire en sorte que les tables ne soient pas trop près du trou – qui voudrait se prendre une pelletée de graviers et de terre dans les yeux pendant qu’elle boit sa bière ? – et reboucher le trou régulièrement (s’ils sont à 25 mètres sous terre ça n’a aucun intérêt). Alors oui c’est sûr, pour les employés ce sera un peu la vie du mec qui roule sa pierre sur la falaise, mais enfin à mon avis les filles qui dansent sur des tables en leggings léopards elles adorent pas leur boulot tous les jours non plus.

2. Des pompiers. Au départ, on voulait qu’ils éteignent un feu mais franchement c’est compliqué, et puis si on a plus le droit à la clope dans les bars c’est pas pour se retrouver dans un nuage de fumée noire. Ou grise d’ailleurs je ne sais pas, je m’y connais très mal en feux. Du coup on pensait que le plus simple ce serait que la caserne soit juste à côté et que les pompiers soient obligés de traverser le bar pour rejoindre leur camion. L’idéal, ce serait même que les tables soient disposées autour du bas de la rampe, comme ça ils glissent et courent, et en plus on sait qu’ils vont sauver des gens ou des chats. Le fait qu’il y ait véritablement urgence joue, forcément, dans le taux papillons par kiki. Par contre, pour que ça vaille le coup il faut que le bar-caserne soit localisé dans un endroit où les incendies sont fréquents (le Var?) et/ou il y a à la fois beaucoup d’arbres et des chats. Parce que si c’est pour voir un pompier toutes les trois semaines non merci.

3. Mon amie, et là j’avoue que j’ai eu du mal à la suivre mais après tout je n’ai pas le goût universel, aimerait un bar dans lequel des astronautes entrent régulièrement. Apparemment ce n’est pas la tenue qui l’intéresse (le côté bonhomme Michelin qui enlève son casque, bof quand même non ?), mais le fait qu’ils reviennent de l’espace. Ils ont vécu quelque chose d’unique, ils ont été loin de la terre pendant si longtemps et hop direct, ils arrivent au bar (et ils enlèvent leurs casques). Je dis pourquoi pas, mais franchement à mon avis si le bar doit couvrir les frais de fusée des astronautes etc., les bières risquent d’être horriblement chères.

4. Des footballeurs. Mon idée à moi, c’était qu’ils jouent au foot, mais c’est vrai qu’il existe déjà des endroits où on peut boire de la bière tout en regardant des footballeurs jouer au foot. Certes. Mais dans un stade il faut payer l’entrée, prendre les transports en commun pendant très longtemps, faire la queue, et on est généralement loin des joueurs. Il faudrait donc un espace bien plus petit, ils n’ont après tout pas besoin de dribbler sur 200 mètres tant qu’ils n’oublient pas de faire rebondir le ballon sur leurs torses de temps à autre.

Publicités
L’autre jour,